• Instagram
  • Canal Amoraleza

© 2019  Asociación Amoraleza

Spiritualité

“Nous ne sommes pas des êtres humains vivant une expérience spirituelle.

Nous sommes des êtres spirituels vivant une expérience humaine”.

Teilhard de Chardin

Bien qu'une définition de la "spiritualité" s'oppose à la matière, l'une et l'autre ne sont pas véritablement séparés. En effet, il existe bel et bien un monde invisible et immatériel, entre autre celui de nos pensées, émotions et sentiments, qui a un effet direct sur notre monde intérieur et sur notre qualité de vie. D'où l'importance de reconnaître cette dimension verticale de notre existence, afin de pouvoir agir en conscience et en pratique sur notre dimension horizontale de tous les jours. D'un autre côté, la spiritualité est souvent associée à la religion, du latin "religare", qui veut tout simplement dire "se relier", à soi, aux autres et à l'Univers. Aussi, de notre point de vue, cette reconnexion nécessaire avec l'essentiel ne peut se faire qu'à partir d'une expérience directe et extatique, dans le sens de sortir de son petit soi, pour sentir, percevoir et goûter ne serait-ce qu'un instant au nectar subtil du grand Soi.

 

Dans son livre Psychedelic Healing1 (en français: "la guérison psychédélique" ou la promesse des enthéogènes pour la psychothérapie et le développement spirituel"), Neal Goldsmith évoque la psycheologie, pour nous rappeler que le terme psychologie a été fondé sur la racine psyche (du grec "âme"), et de ce fait, cette discipline devrait se recentrer sur l'étude profonde de notre être. Autrement dit, les substances psychédéliques qui révèlent l'âme, bien intégrées dans les sociétés traditionnelles depuis des millénaires et dans un contexte approprié, peuvent participer au développement, ainsi qu'à la maturation spirituelle.

 

Pour ce qui nous concerne, nous avons eu la chance de vivre cette expérience de reconnexion avec la Source et l'essentiel, grâce à une plante sacrée, dite de pouvoir, nommée Ayahuasca et prise en tant que sacrement dans un contexte spirituel. Bien sûr, nous ne voulons pas dire que l'Ayahuasca soit la seule voie possible pour atteindre cet état, loin de là, car il y a autant de chemins que d'êtres humains. Nous souhaitons seulement partager le résultat de cette expérience qui s'est révélée pour nous un des plus formidables outils pour l'ouverture du cœur et l'expansion de la conscience. Cela étant, il est évident qu'une expérience religieuse induite par une substance n'est pas la même chose que les efforts développés pour une vie spirituelle durable. Mais l'un n'empêche pas l'autre.

 
 

​​​Qu'est-ce donc que l'Ayahuasca?

Dans son rapport d'expert intitulé: "La Ayahuasca est légale en Espagne", le Docteur Josep Maria Fericgla indique que: "l’Ayahuasca est le terme le plus courant pour se référer à un mélange végétal sous forme liquide, avec des effets psychoactifs non nocifs et sans dépendance, consommé depuis des millénaires par de nombreux groupes ethniques en Amérique du Sud. Depuis 1990, son usage s’est répandu dans les contextes urbains américains, européens et japonais pour ses propriétés potentielles et bénéfiques, dérivées des expériences psychologiques, trans-personnelles et spirituelles qu'elle apporte...  L'utilisation actuelle de l'Ayahuasca s'est répandue en Occident grâce à l'intérêt pour les médecines alternatives, les valeurs ethniques et le chamanisme, ainsi qu'à l'auto-exploration de l'être humain, domaines dans lesquels la consommation de l'Ayahuasca se révèle être utile pour induire des états émotionnels et spirituels avec des caractères de guérison, d'introspection et de thérapie. D'autre part, il n'a pas été observé que l'usage de l'Ayahuasca provoque aucun modèle d'utilisation compulsive, ou génère une quelconque dépendance psychologique ou physiologique, à la fois dans les cultures d'origines ou en Occident, de sorte que l'on peut incontestablement affirmer qu'elle ne représente aucun danger pour la santé publique..."2

Pour ce qui nous concerne, après avoir vécus des centaines de cérémonies, nous souhaiterions ajouter a cette définition du Dr. Fericgla, (que vous trouverez dans son intégralité dans les références en bas du texte), une partie plus subjective, poétique, voire artistique, pour souligner l'aspect multidimensionnel de cette boisson sacrée.

Car, en effet, comment éviter de parler de sa dimension divine, mystérieuse et donc ineffable qui ne pourra jamais être totalement explicable, ni décrite d'une façon scientifique ou objective? L'Ayahuasca est souvent décrite comme la "Abuelita", la petite grande-mère, par rapport à laquelle il est souvent mentionnée un profond sentiment d'amour et de respect, lorsqu'on s'approche d'elle. Les utilisateurs parlent également de dimensions magiques, notamment par le biais d'extraordinaires synchronicités pendant ou après la prise, ainsi que d'expériences télépathiques plus que surprenantes, si bien qu'un chercheur a même proposé le nom de "telepathine" pour définir son principe actif.

DMT et informations légales

 

Lle Dr. Fericgla nous indique dans son rapport d'expert que: la substance psychoactive de l'Ayahuasca est connue pour être le DMT, dimetyltryptamine qui dans son état pur ou synthétisé est  interdite, par L'Organe international de contrôle des stupéfiants (ou OICS), apparaissant dans la liste I des substances psychotropes soumises au contrôle international, en conformité avec la Convention sur les Substances Psychotropes de 1971 et publié sur la Liste Verte de l'OICS en mai 2010.

Le malentendu légal qui pèse actuellement sur l'Ayahuasca concerne les plantes qui apportent la DMT à la mixture. Étant donné que le DMT est une substance profusément étendue dans la nature (notre cerveau par exemple en fabrique tous les jours), l'OICS a fixé un pourcentage pour l'interdiction et le contrôle, bien au-dessus du pourcentage dans lequel il apparaît sous sa forme naturelle.

Cela dit, cet organisme dépendant de l'ONU, dans son article 284, explique et nomme clairement qu'une série de plantes et préparations d'herbes, telle que l'Ayahuasca, l'Iboga, le Peyote et les champignons hallucinogènes et autres, "ne sont pas soumises au contrôle de la Convention de 1971, ni de la Convention de 1988."

En conséquence, et insistant sur les arguments légal, l'OICS affirme spécifiquement que les plantes avec du DMT, comme l'Ayahuasca, ne sont pas interdites par les Conventions internationales, car elles ne sont pas incluses dans les listes annexes des Conventions citées. N'ayant pas de législation spécifique contraire, l'Ayahuasca n'est donc pas un psychotrope interdit en Espagne.

​Ayahuasca: expansion de la conscience et médicaments vendus en pharmacie

L'anthropologue Jéremy Narby nous informe dans son livre Le Serpent Cosmique3 que le savoir à l'origine de plus de 75% des médicaments d'origine végétale qui se vendent dans les pharmacies occidentales provient des cultures traditionnelles.

Lorsque sur le terrain, il demande à ses interlocuteurs « d’où leur provient ce précieux savoir », les réponses sont systématiquement les mêmes : on le dirige invariablement vers les «chamans», hommes ou femmes-médecine qui lui répondent tout simplement que ces connaissances leur viennent de l'esprit même des plantes, avec lesquels ils rentrent en contact principalement lorsqu’ils prennent l’Ayahuasca. Et ce sans avoir attendu les progrès de la science, qui valideront beaucoup  plus tard ces découvertes thérapeutiques.

Ayahuasca et Santo Daime

Pour ce qui nous concerne, nous avons vécu cette profonde connexion divine au travers de l’Ayahuasca que nous avons découverte lors d’un festival, dans le contexte spirituel du Santo Daime. Selon la définition que l'on trouve dans Wikipedia, "le Santo Daime est un mouvement religieux originaire de l’Amazonie brésilienne dont le fondateur est Raimundo Irineu Serra (né en 1892) et qui utilise l'Ayahuasca comme sacrement religieux. Le Santo Daime est officiellement reconnu au Brésil depuis 1972, après une étude diligentée par le Confen (bureau fédéral des narcotiques) et la Dimed (ministère de la santé publique). Le rapport, de ces deux organismes gouvernementaux Brésiliens, ayant conclu à l’innocuité des principes psychoactifs contenu dans l’Ayahuasca et à l’impact positif de ce culte sur l’intégration sociale de ses membres"4.

Issu d'un syncrétisme, le Santo Daime se définit aussi comme un type de chamanisme chrétien ouvert sur d'autres formes de religions et cultures, ainsi qu'il le démontre dans son Alliance avec d'autres courants spirituels.

 

Le paradoxe du Santo Daime

Il y a pour nous un véritable paradoxe dans le Santo Daime, dans le sens où la première approche que l'on peut en avoir se solde généralement par un brusque rejet, surtout si l'on base ses recherches sur Internet et les différentes vidéos que l'on peut y trouver. Ce sentiment négatif de rejet provient probablement de l'impression de rigidité ou d'hyper-organisation que l'on peut y percevoir, de sa dimension chrétienne, ainsi que l'utilisation de l'une des plus puissantes substances psychoactives. Autrement dit, le premier sentiment se solde souvent par la fameuse expression: "Attention: secte!".

Heureusement pour nous, nous n'avions pas fait de recherches au préalable sur Internet! Car nous ne serions probablement pas là, ni pour écrire ces lignes, ni pour manifester notre profonde gratitude envers cette tradition qui est devenue une de notre meilleure connexion au divin, ou l'un de nos meilleur "plug-in" spirituel. Aussi, nous désirons revendiquer l'utilisation de l'Ayahuasca, en tant que sacrement, ainsi que notre droit à la liberté de religion et de conscience, sans compromettre l'ordre ou la santé publique.

Les risques de l'Ayahuasca et du Santo Daime

Bien que l'Ayahuasca et d'autres substances psychoactives suscitent de plus en plus d'intérêt, notamment d'un point de vue scientifique, il est important de rappeler qu'elle n'est pas une panacée et qu'elle comporte certains risques:

  • En terme de sécurité physique, l'usage de l'Ayahuasca est déconseillé pour les personnes qui suivent un traitement avec des médicaments (y compris naturels) agissant sur le système de la sérotonine (anti-dépresseurs). Son usage est également incompatible avec l'alcool ou d'autres drogues.

  • En terme de sécurité psychologique, l'Ayahuasca est déconseillé pour les personnes atteintes de troubles de la personnalité ou avec des antécédents psychiatriques (bipolaire, schizophrénie, etc.)6.

En conclusion, l'Ayahuasca et autres substances psychédéliques reviennent sur le devant de la scène, notamment par le biais des nombreuses études scientifiques, psychologiques et thérapeutiques qu'elles suscitent5. Tout en nous réjouissant de ces avancées notoires et bénéfiques sur le plan de la santé, des connaissances et des thérapies, nous sentons qu'il est aussi important de rappeler un aspect énergique, plus subtil que l'on ne peut percevoir ou ressentir qu'au travers de l'expérience directe. Chaque expérience avec l'Ayahuasca est unique car elle est, à chaque fois, le résultat de trois facteurs différents: le contexte, la substance et l'état de la personne au niveau mental, physique, émotionnel et spirituel. De plus, elle ne règle pas absolument tout, et son utilisation comporte certains risques importants à respecter: chaque problème de santé devrait être traité par un spécialiste. Ces recommandations faites, nous sommes convaincus que l'Ayahuasca bien utilisée aide à libérer le potentiel d'amour (et donc de joie et de santé ) qui se trouve souvent retenu dans les profondeurs de l'être. Dans ce sens, l’Ayahuasca se présente comme un important outil pour la maturation spirituelle de l'âme, notamment de par l'expansion du cœur et de la conscience qu'elle permet de vivre.

 

"Toutes les religions sont comme les branches d'un même arbre.

Elles viennent et elles vont à la même source:

 celle de l'Amour".

Gandhi

Selon Gandhi, les religions sont comme les branches d'un même arbre. Elles viennent et vont vers la même source: l’Amour. Il affirmait lui-même qu’il se sentait à la fois Hindou, Musulman et Chrétien. De la même manière, nous aspirons à cette grande fraternité universelle, sachant qu'il y a autant de voies possibles qu’il y a d’individus pour se connecter au divin, incluant même l'athéisme. Toutes ces différentes voies s'adaptent et se modèlent selon les nécessités de chaque culture, de chaque époque mais aussi de chaque personne ; de sorte qu'on pourrait parler d'une véritable démocratisation du religieux et de la spiritualité.

Ceu das Aguias

Ceu das Aguilas, le Ciel des Aigles est le nom que nous avons choisi depuis le début de nos cérémonies, il y a plus de 10 ans, pour l'histoire de la terre sur laquelle nous nous trouvons, liée depuis plus de vingt ans à la tradition amérindienne del “Camino Rojo”. Nous avons également choisi ce nom en honneur des aigles royaux qui traversent parfois son ciel. On pourrait dire que Ceu das Aguilas est le nom spirituel d’Amoraleza.

 

Cérémonies, retraites et travaux spirituels à Ceu das Aguilas:

 

Les cérémonies que nous organisons à Ceu das Aguilas sont de trois formes différentes:

  • Santo Daime

  • Chamanique (avec la présence d'un chaman)

  • Alliance, une cérémonie éclectique intégrant des éléments de diverses traditions

Buletin de nouvelles