• Instagram
  • Canal Amoraleza

© 2019  Asociación Amoraleza

Communauté et projets

Au cours des 13 dernières années, nous avons expérimenté différentes formes de communautés. Nous sommes une famille avec 4 enfants âgés de 3 à 11 ans et au cours des années nous avons partagé avec de nombreux amis, visiteurs, bénévoles et membres à court et à long terme. Il y a actuellement 4 autres membres de la communauté et nous sommes ouverts à accueillir d'autres membres à long terme et permanents avec une vision similaire basée sur la nature, la santé, la nutrition, la spiritualité, la communauté et l'éducation et dédiés au travail avec les plantes sacrées. Nous aimerions surtout partager avec d'autres familles. Pendant notre saison de travail de mars à novembre, la taille moyenne de notre groupe communautaire est de 15 à 20 personnes et nous offrons l’occasion d’expérimenter la dynamique de la communauté en créant des communautés temporaires.

​​L'histoire d'Amoraleza​​​​​

Veronika et Lorenzo se sont rencontrés à la communauté crudivégane d'Ecoforest près de Malaga, en 2003. Après y avoir vécus en yourte pendant plus d'un an, ils ont ressenti le besoin d'un changement, en même temps que l'appel des montagnes de l'Alpujarras, dans la  province de Grenade, poussés par leur rêve de trouver un morceau de terre pour créer un centre d'accueil et de retraite avec des  yourtes. Leur recherche ayant été infructueuse, ils ont alors décidé de s'installer à Beneficio, une communauté "Rainbow" près d'Orgiva, où ils ont vécu pendant 2 ½ ans.

 

Pour eux, ces deux expériences en communauté ne pouvaient être que provisoires, car l'une pouvait se résumer par: “trop de règles et trop d’interdits”, tandis que l'autre curieusement par l'exact contraire: “pas assez de règles et pas assez d’interdits”! Malgré le fait qu'ils aient quitté ces deux communautés, ils  éprouvent à l'encontre de chacune, un profond sentiment de gratitude et de respect, tant pour leur

originalité, valeur et mérite que pour les nombreuses rencontres et expériences enrichissantes qu'ils ont pu y faire.


Aussi, dans cette quête de lieu de vie communautaire, l'année 2005 fût déterminante car c'est à ce moment là qu'ils firent la découverte de l’Ayahuasca et du Santo Daime, qui de fil en aiguille leur permit de découvrir, enfin leur nouveau lieu de vie communautaire qui deviendra par la suite: Amoraleza.

​​En tant que membres fondateurs de cette nouvelle communauté et fort des deux expériences communautaires précédentes, leur défi est donc de trouver le juste milieu entre "pas assez et trop de règles ou de limites", probablement à l'image du ying et du yang. Car en effet, tout organisme de quelque ordre qu'il soit ne peut se développer que grâce à la présence d'une membrane qui définit les limites. Cette membrane non seulement le protège et le sépare du chaos (ou de la soupe quantique), mais permet de plus la création d'un espace intérieur propice au développement de la vie et de ses différentes manifestations. À ce titre, on pourrait dire que la conscience devient une supermembrane ou une métamembrane, surtout lorsqu'il s'agit de vivre en communauté, d'où l'importance des limites et d'un minimum de règles. Aussi, avec cette définition, leur souhait est de pouvoir créer un espace approprié et symbiotique, afin que les résidents et les personnes de passage puissent sentir et laisser éclore la fameuse perle que chacun porte en lui, tout en participant au maintien et au développement de la communauté.

Pendant ces treize dernières années, la vie en communauté s'est révélée pour Lorenzo et Véronika un profond et intense processus en terme de création, gestion et organisation. De ce fait, ils ont partagé avec beaucoup de visiteurs et volontaires, chacun apportant ses cadeaux et ses enseignements précieux. Certains membres sont restés plusieurs mois, d'autres plusieurs années. Actuellement, à part la famille de base, il n'y a pas d'autres membres permanents, sinon un flux constant de personnes, soit en tant que visiteurs ou bénévoles, soit qui reviennent régulièrement pendant plusieurs mois à l'année, pour partager et soutenir le projet. Ainsi, bien qu'à l'heure actuelle, Amoraleza ne soit toujours pas une communauté totalement établie, elle donne aux personnes qui s'y joignent l'expérience directe de vivre et de grandir ensemble dans un processus d'apprentissage et de maturité qui inclue tous les bienfaits, les cadeaux et les défis que présente l'existence.

​​​Caractéristiques physiques et accueil

La superficie du terrain, en bordure du Parc Naturel de la Sierra Nevada, au sud de

Grenade et à 45 minutes de la mer est de plus de 4 hectares, avec une source.

À terme, cette superficie devrait pouvoir permettre la construction d'un bâtiment plus

consistant.

Nous sommes complètement hors réseau et notre source d'énergie électrique est

fournie par une installation solaire. Nous pourrions actuellement accueillir 3 unités

familiales (couple ou célibataire),   pour vivre à temps plein et faire partie du noyau

de la communauté, en plus des visiteurs, bénévoles, stagiaires et amis qui se joignent

à titre temporaire, principalement de mars à décembre. En terme de logement, il est

possible d'amener ou de construire son habitat à faible impact environnemental,

style yourte ou dôme, ou de louer sur le court terme une des structures déjà sur place.

Nous sommes végétariens, non-fumeurs et n'utilisons pas de cannabis, drogues ou d'alcool.

L'objectif

 

Notre objectif est de créer un modèle fonctionnel pour un style de vie alternatif répondant à nos besoins fondamentaux, tout en suivant nos rêves et sans compromettre notre intégrité. Nous espérons que ce modèle pourra aider et inspirer ceux qui cherchent à sortir du «système», vivre plus en harmonie avec la nature et suivre ce que leur cœur désire vraiment. Notre objectif est de fournir un espace pour donner et recevoir tout ce qui est bon, joyeux et prospère: un foyer, ainsi qu’un lieu d’expression créative, d’échange d’informations et de compétences et un véritable lien avec les autres. L'une de nos missions principales est de partager notre travail avec les plantes sacrées.

Nous valorisons l'efficacité matérielle et spirituelle. Nous entendons par là qu'il y a des résultats tangibles, que ce soit en termes d'ouverture du cœur et de développement de la conscience ou à un niveau plus pratique, matériel, tel que l'ordre, la précision et la gestion financière. Notre objectif est d'amener de la conscience dans notre quotidien et dans nos interactions sociales et de prendre à la fois fierté et plaisir dans nos tâches, que ce soit pour planter un arbre, préparer un repas ou laver la vaisselle.

 

 

Les moyens

Au niveau matériel, nous disposons du terrain et des infrastructures existantes que vous pourrez découvrir soit en naviguant dans le site internet, soit directement en nous visitant. Nous disposons de cabines et de yourtes pour l'hébergement, d'une cuisine commune extérieure et d'un grand dôme géodésique. Nous avons également une bonne quantité d'outils de construction et de jardinage, ainsi que deux véhicules durant la majeure partie de l'année. Nous travaillons à générer de l'abondance pour la communauté, en fournissant un hébergement et des repas aux visiteurs et en proposant différents types d'activités et de retraites.

Nous sommes hors réseau et tirons notre énergie d'un système solaire et avons une bonne connexion Internet, mais pas de connexion wi-fi. Nous recevons de l’eau du Rio Lanjarón, qui nous parvient par le biais d’un système complexe d’acéquias (canaux d’eau), de réservoirs et de conduites.

Pour ce qui est des moyens immatériels, le sentiment de créer un changement positif dans le monde, capable d’aider et d’inspirer les autres, nous donne l’énergie, le courage et la volonté d’avancer. Au fil des ans, nous avons acquis de nombreuses connaissances théoriques et pratiques sur la manière de vivre avec un style de vie à faible impact, en particulier sur la construction écologique, la nutrition, les plantes locales et les aliments sauvages.

Nos plus importants atouts spirituels sont la foi en la vie, la conviction en une Puissance supérieure, que «tout est un» et que nous obtenons toujours ce dont nous avons besoin pour le plus grand bien. Nous faisons également appel aux esprits des plantes de pouvoir, telles que l’Ayahuasca, pour obtenir des conseils, des connaissances, une connexion divine et l’expansion de notre conscience.

 

Aspect économique

 

Pour l'instant, nous regrettons que la situation économique ne permette pas de subvenir aux besoins de nouveaux membres. Il est donc nécessaire que dans cette phase actuelle, les personnes intéressées pour se joindre au projet soit financièrement autonome. À terme, nous espérons que les activités générées par l'Association puissent non seulement couvrir les frais de tous les résidents, mais également pouvoir générer des salaires. Toutes aides, idées, solutions ou propositions allant dans ce sens sont évidemment  et chaleureusement les bienvenues. À l'heure actuelle, les activités développées (uniquement pour les membres de l'association) sont: les retraites, la distribution de superaliments, les cours et conseils de nutrition, les événements, les festivals, la conception de sites Web, ainsi que la construction de yourtes.

​Les TIC (Technologies de l'Information et des Communications)

Davantage que les relations virtuelles par l’intermédiaire des ordinateurs ou des téléphones portables, nous valorisons les relations directes et réelles entre personnes. Tout en comprenant bien que ces technologies soient nécessaires pour le travail, les études et les recherches, nous invitons les personnes sur le terrain à en faire un usage bien modéré et limité, afin de vivre au maximum le moment présent.
 

​La famille spirituelle d'Amoraleza

 

Comme l'exprime très bien Léo dans l'entretien filmé qu'il nous a laissé avant de partir pour son voyage chamanique en Amérique du Sud (Lien), l'expansion du cœur et de la conscience dont nous parlons passe non-seulement par l'expérience directe, vraie et sensible, mais aussi par la sensation profonde et sans équivoque de faire partie intégrante de la famille spirituelle d'Amoraleza.