• Instagram
  • Canal Amoraleza

© 2019  Asociación Amoraleza

Les fondateurs

 

​​Lorenzo Bateller

 

Né en France en 1969 et après avoir obtenu une Licence d’Ethnologie à l’Université de Montpellier, son premier voyage en Indonésie le marqua profondément. En effet, il se demanda comment des personnes ayant un niveau de vie matériel si simple et dénué pouvaient manifester un état d’humeur si joyeux et heureux. Comparées à son pays, la France, qui avec un niveau matériel et économique si élevé, incluant les prestations sociales se trouvait être le premier consommateur mondial d’anti-dépresseurs (selon les informations qu’il avait eu en 1999)! Quelque chose n'était forcément pas à sa place. C'est alors qu'il sentit en son fort intérieur le besoin de trouver des alternatives, ou en tous les cas d’essayer1...

Sans savoir très bien par où commencer mais ressentant déjà l’appel de la nature, il assista durant l’été de 1997, à la IIº Rencontre Francophone des Écovillages au Lac de Vassivières avec la présence de Pierre Rabhi. Cette rencontre marqua un tournant dans le sens où il prit à partir de ce moment, la ferme décision de vivre le proche de la nature et au sein d’une communauté.

En terme de faisabilité et de logement, il se décida pour vivre en yourte, et c’est en 2002 en suivant un cours avec l’architecte Florent Geiger, qu’il construisit sa première yourte, pour s’installer en 2003 et vivre sa première expérience en communauté et sans électricité, à Ecoforest, dans les alentours du village de Coín, dans la province de Malaga en Andalousie.

L’année passée à Ecoforest, centre de permaculture et première communauté crudivégane intentionnelle dans le monde, fut décisive, non seulement en terme d’amélioration de sa santé, car il souffrait depuis sa naissance de crises d’asthme, de fortes allergies, ainsi que d’un rhume chronique, qui ont “miraculeusement” et littéralement disparus, seulement en changeant de type d’alimentation. C’est également dans ce même lieu qu’il fît l'heureuse rencontre de Véronika, devenue maintenant sa compagne et la mère de leurs quatre enfants.

Autrement dit, ce rapprochement vers la nature s’est avéré être prometteur et riches en multiples expériences et découvertes, lui confirmant l’importance et la valeur, à un moment donné de la vie, de quitter sa “zone de confort”, afin de pouvoir découvrir de nouveaux territoires et horizons, riches d’enseignements.

Actuellement, tout en se dédiant à la vie de famille et au développement d'Amoraleza, il continue la construction de yourtes.

 

​Veronika Poola

Veronika est née et a grandi à Montréal, capitale du Québec, Canada. Elle a fait la découverte de la vie de communauté en 2003, lors d'un cours de permaculture dans la communauté crudivégane d'Ecoforest, près de Malaga en Espagne. Cette expérience a profondément changé sa vie, par le fait de retourner à un style de vie basique. La transformation fut énorme. Pendant les deux premières semaines, elle se guérit d'une dépression, se libéra de ses dépendances à l'alcool, au tabac et à d'autres substances néfastes et sentit, pour la première fois, l'expérience d'une ouverture spirituelle. Bénéficiant des effets thérapeutiques du régime alimentaire cru, ainsi que de la proximité avec la nature, elle prit la décision de devenir membre de la communauté, afin d'approfondir son voyage de guérison et de découverte de soi.

​​
Au cours de l'année et demie qu'elle passa à Ecoforest, elle fit l'expérience d'autres formes de désintoxication, incluant la pratique du jeûne. Animée par ces nouvelles découvertes, elle commença un diplôme de naturopathie au Collège des Médecines Douces du Québec, tout en s'impliquant dans la gestion d'Ecoforest, en prenant en charge l'accueil des visiteurs et le fonctionnement du magasin. A partir de 2007, après avoir terminé son diplôme de naturopathie, elle travailla comme naturopathe, spécialisée en nutrition et désintoxication, dans différents centres de retraite, ainsi que comme responsable de retraites de désintoxication à base de jus. Elle donna également plusieurs conférences sur le même sujet, incluant le bénéfice des superaliments et d'une alimentation saine.

En 2005, elle fit la découverte de l'ayahuasca dans le contexte du Santo Daime et c'est de cette façon qu'elle commença ses premiers pas sur le chemin spirituel. Étant d'origine athée, cette expérience chamanique lui fit sentir une profonde connexion spirituelle qui bouleversa totalement ses croyances, ainsi que sa vision du monde. Depuis, elle continue d'approfondir sa relation et ses connaissances  avec l'ayahuasca, tout en dirigeant des cérémonies pour d'autres.

​​
Veronika et Lorenzo ont désormais quatre jeunes enfants et pour le moment, elle consacre la majeure partie de son temps à sa famille. Elle est passionnée par tous les aspects concernant la vie naturelle, tel que l'autogestion de la santé, l'accouchement naturel, le maternage proximal, l'éducation alternative, la nourriture crue, les aliments sauvages, ainsi que les rythmes naturels de la Terre. Elle aime chanter, faire du jardinage et créer ses délicieuses préparations crues (en particulier le chocolat!). Elle a aussi travaillé comme chef cru dans différents centres de retraite.

Les enfants

En vue de créer ce lieu sacré, où chacun puisse vivre une réelle expansion du cœur et de la conscience, nous avons la chance de pouvoir compter sur la présence de nos quatre enfants qui, grandissant dans cet environnement naturel, respirant la santé. Nous sommes très reconnaissants à la Nature, à Dieu, à l’Univers, à la Mère Terre et au Grand Esprit, comme on voudra bien appeler la Source de toutes créations, de nous permettre de vivre en présence de leur bénéfique et enthousiasmante compagnie. Il est très rare que les visiteurs ne soient pas surpris par l’éveil, la joie et la lumière qui brillent dans leurs yeux, sur leur visage, ainsi que par leur dynamisme.

Il est dit dans la médecine de l’âme que "ce ne sont pas les parents qui élèvent les enfants, mais que ce sont plutôt les enfants qui élèvent les parents!" Nous avons donc la chance d’avoir à portée de main, quatre maîtres adorables qui nous enseignent le développement profond de l’esprit, car pour citer Nietzsche, ce même développement de l’esprit passe tout d’abord par la phase du chameau, puis par celle du Lion, pour revernir ensuite et s’éveiller enfin dans la phase de l’enfant. Parce que c’est seulement l’énergie, le pouvoir et la fraîcheur de l’enfant qui, après les lourds moments d’apprentissage et de désapprentissage nous permet de redécouvrir le monde, du point de vue de l’émerveillement, du rire, de la simplicité et de la joie de vivre.

Les enfants sont une source de vie à laquelle les adultes peuvent venir se désaltérer pour savourer et apprendre la magie de la vie et de l’amour. Il est fort agréable en écrivant ces lignes, d’entendre leurs éclats de joie et de rire, alors qu’ils jouent sous les amandiers en fleurs. J’espère que vous pourrez les entendre alors que vous lisez ces lignes.

Nous serions enchantés d'accueillir d'autres familles avec des enfants!